Susohiki – Hikizuri

Le Susohiki (裾引き), qui signifie « robe rampante », ou Hikizuri (引きずり), littéralement « robe qui traine » est une robe kimono essentiellement porté par les geishas

Quelle est la différence entre les deux dénomination de cette Robe Kimono ?

Robe kimono geisha
Des Geishas portant une Robe Kimono Longue trainant au sol

Ce ne sont pas tous des kimono de Geisha, et les deux noms se réfèrent toujours au même type de kimonos, c’est-à-dire qu’ils ne sont que des synonymes pour la même chose ; même si certains disent que le Hikizuri est porté par les Geiko (la Geisha experte) et le Susohiki par les Maiko (la Geisha en formation).

Ce type de kimono, comme nous venons de le préciser, est celui que portent les Geisha, mais pas seulement ! Dans certains cas, ils peuvent également être portés par des danseuses japonaises traditionnelles ou des actrices de théâtre lorsqu’elles se produisent sur scène.
Les Susohiki ou Hikizuri à manches longues appartiennent à la catégorie des Furisode. Cette robe kimono est plus longue qu’un kimono normal. De ce fait, lorsque vous le portez il n’y a pas de Ohashori, c’est-à-dire le pli typique au niveau de la taille qui raccourcit le kimono.

En effet, le bord du kimono doit toucher ou ramper sur le sol, comme le veut la tradition japonaise. C’est pourquoi nous voyons toujours la Geisha garder l’ourlet de son kimono vers le haut quand elle marche dans la rue.
Ce type de kimono a deux particularités, l’une est d’avoir un léger rembourrage au bas de l’ourlet, comme pour les kimonos de mariage dont nous avons parlé dans l’article dédié au kuro tomesode tandis que l’autre consiste en une sorte de plis ou revers entre l’épaules et la manches.

De plus, ces kimonos présentent des Kamonos sur eux, comme le Furisode, et l’Uchikake, qui sont d’ailleurs richement décorés, et sont portés avec le précieux Maru Obi orné de décorations très importantes, ce qui les rend singulier dans un sens. Cependant, ces types de kimonos nécessitent plusieurs accessoires, ce qui rend l’habillage assez complexe et laborieux, à tel point que les geishas ont besoin d’un assistant pour les aider pendant l’habillage, qui est généralement l’Okasan.

Il faut savoir également que les kimonos de Maiko ont des manches longues, presque comme ceux d’un Furisode, tandis que les kimonos de Geiko ont des manches plus courtes.

Point culture sur les Geishas Japonaises

Bien que cela puisse paraître étrange, les premières geishas étaient des hommes, des figures masculines qui avaient pour tâche de divertir les invités avec des danses et des blagues sur l’esprit, un peu comme les bouffons de la cour au Moyen Age. Au fil des années, la première Geisha femme a commencé à apparaître, et elles ont rapidement pris racine, contrastant avec les figures masculines brutes. Les femmes geishas sont rapidement devenues si populaires et si demandées qu’en quelques années elles ont remplacé leurs collègues masculins, acquérant ainsi les droits exclusifs sur cette profession.